Le Manifesto du Bambou 

 
 

L'equation semble bien compliqué à résoudre.

Nous devons réduire notre empreinte écologique dans une société ou la population, le pouvoir d'achat et la consommation est en croissance exponentielle. 

Comment faire ?

Chez Badabambou, nous sommes convaincus que le Bambou a le potentiel d'inverser cette tendance.

Nous pensons que le bambou va transformer l'ensemble de nos objets du quotidien
et révolutionner chaque industrie de notre économie...

À commencer par le secteur de la construction...

Le Bambou est le matériau le plus durable qui existe en matière de construction.

Savez-vous que nos maisons sont construites de CO2 ? 

Actuellement, la population croît à un rythme moyen de 1% par an.

Cela signifie qu'environ 80 millions de nouvelles personnes ont besoin d'une maison chaque année.

Composé de sable, de ciment et d'eau, le béton est le matériau le plus utilisé dans la construction.

Nous le savons, la quantité de béton produite chaque année a des conséquences catastrophiques sur l'environnement.

Notons que la construction est un secteur qui est responsable de 39 % des émissions totales de carbone (World Green Building Council) et principalement due à l’utilisation intensive du béton.

Et en attendant, le bambou se positionne en temps qu'alternative la plus durable sur le marché. Pouquoi ?

Le Bambou absorbe les gaz à effet de serre et bénéficie d’une empreinte carbone négatif

En effet, le bambou étant une herbe, sa culture compense les émissions de CO2.

De la même manière que, lorsque le bambou est utilisé dans la construction, il a même le potentiel d'agir comme un puits de carbone en absorbant plus de carbone que celui libéré pendant la construction.

De plus, avec un système optimisé, le bambou peut contribuer au développement d'une économie circulaire avec une réutilisation de l'ensemble du matériau (bois  de bambou pour la construction, fibre de bambou pour le tissu, cellulose du bambou pour le papier...).

Un système qui réduira, voire inversera, les émissions de carbones émise par l'homme en remplaçant ensemble de produits du quotidien par des produits à base de bambou. 

Le Bambou est une ressource inépuisable et pousse jusqu’à un mètre par jour.

En plus d’absorber les émissions de CO2, le bambou pousse plus rapidement que tout autre type de plante.

Alors qu'un arbre a besoin de 30 à 50 ans de croissance avant d'être prêt à être récolté pour en faire du bois de construction, une seule pousse de bambou peut atteindre un mètre en un seul jour et arriver à maturité en seulement 3 ou 4 ans.

Le bambou est également une plante qui pousse de manière e

Le Bambou a donc incroyable avantage de rendement au mètre carré par comparaison à n’importe quel bois de construction.

Le Bambou est une ressource abondante, diverse et s'adaptant à tout les climats.
 

Le bambou compterait plus de 1 600 espèces (Van der Lugt, Pablo, Booming Bamboo, Naarden, Materia, 2017) et serait présent dans le monde entier.

Cette herbe géante et ligneuse se développe exactement comme l'herbe sous nos pieds, mais à une échelle beaucoup plus grande.

La diversité et l’abondance du bambou est un avantage. En effet, le fait que cette herbe géante peux pousser n'importe où, positionne le bambou comme la solution pour réduire la déforestation et adopter un mode de consommation plus responsable. 

 

Le Bambou est un matériau bien connu et ayant de multiples utilisations.

Le Bambou n'est pas « nouveau », son utilisation remonte à des millénaires : L’humanité a donc une grande expérience dans l’utilisation du Bambou. 

Dans les régions tropicales, de l'Asie du Sud-Est et l'Amérique du Sud, là ou le bambou est abondant, les populations l'utilisent pour tout : de la nourriture aux offrandes en passant par l’art et la construction.

Nous pensons que reconnecter notre civilisation avec cette connaissance et nous l’approprier en l’adaptant à nos besoins fait partie de la solution.

La fausse idée : Le Bambou est « le bois de construction du pauvre ».

Malgré ces multiples utilisations et sa présence quotidienne dans la vie de beaucoup de populations, le bambou est considéré à tort comme le "bois du pauvre", notamment dans le secteur de la construction. 
 

Deux raisons principales expliquent cette réputation du bambou :
 

Premièrement, le bambou est abondant et utilisé dans diverses régions tropicales du monde. L’abondance et le fait que les populations les plus pauvres l’utilisent pour de la construction baisse la perception de valeur de ce matériau.
 

Deuxièmement, le bambou est rarement traité par les populations rurales qui l’utilisent dans la construction. Or si le bambou n'est pas traité, les insectes dévoreront la canne par l'intérieur du poteau. Le bambou doit également être maintenu à l'abri de l'humidité et du soleil, car ces éléments naturels affaiblissent la résistance naturelle du bambou.

Ainsi, son association avec la vie rurale et sa courte durée de vie lorsqu'il n'est pas traité lui ont donné une mauvaise réputation dans le monde de la construction.

 

Le future de la Construction : Les majestueuses construction en Bambou d'IBUKU

Heureusement, de talentueux architectes et designers, comme ceux qui travaillent chez IBUKU, œuvrent pour changer cette mauvaise réputation du bambou.

En s'inspirant de la nature et en utilisant des techniques de menuiserie traditionnelles balinoise, IBUKU a réussi à réinventer ce que l’on pouvait faire avec du bambou en créant des structures modernes repoussant les limites du matériau.

Les architectes d’IBUKU ont ouvert la voie à des structures en bambou créatives et uniques qui inspirent aujourd’hui architectes et designers du monde entier.